La prise au départ du cinéma, Éditions Mimésis, coll. Formes filmiques, 2021

Sous la direction de Nathalie Mauffrey et Sarah Ohana

Si la prise se dit au pluriel de ses vues qu’elle met techniquement en série, elle est aussi un geste imparfait à mettre au pluriel de ses prises répétées. D’une réalité technique à la force d’un concept, cet ouvrage explore la dimension expérimentale de la prise, ni seulement de vues ni de son, mais d’abord cinématographique, parce qu’elle est pensée au cœur de ses divers dispositifs, institutionnel, technique et psychique. À travers différentes études de cas et sous le prisme d’approches génétique et historique, politique et éthique,, esthétique et poétique, les textes rassemblés ici explorent tous les états du processus créatif cinématographique dans ses prises multiples, directes et filmiques.