D. Lengyel, Trembler pour l’autre, Éditions du Palio, 2015.

Un livre de philosophie peut parfois se lire comme un récit à intrigue, à suspens, à surprises. Mais nous pourrions entendre ce propos en l’inversant : le récit à intrigue peut se révéler pleinement philosophique. Trembler pour l’autre pose ainsi les jalons d’une histoire alternative du cinéma de fiction, où texte et images s’éclairent mutuellement au cours d’un dialogue fécond avec la pensée – en particulier avec celle d’Emmanuel Levinas. L’ambition de ce livre est de montrer comment sont liées réflexion et représentation. Et peut-être le dépassement de cette dernière est-il, depuis longtemps mais sans qu’on y soit toujours attentif, l’une des sources de la modernité, tant en art qu’en philosophie.

(communiqué de presse)