Pierre JAILLOUX

Docteur en études cinématographiques à l’Université Paris 8 Saint-Denis. Travaille sur la nature fantomatique du cinéma (à partir de quelques spectres hollywoodiens classiques).

- n°63/64/65 (pages 159-165) | La Malédiction des hommes-chats, 1944, Robert Wise ; La Féline, 1942, Jacques Tourneur.
- n°77/78 (pages 47-54) | Eurydice retrouvée : Le portrait de Jennie, 1948, Wlliam Dieterle.
- n°79/80/81 (pages 107-114) | Cet été là, une mer des plus paisible qui soit : A Scene at the Sea, 1991, Takeshi Kitano.
- n°90 (pages 135-146) | Leçon de romanesque : Le rayon vert, 1986, Eric Rohmer.