Céline BRAUD

Professeur de Lettres.

- n°46/47/48/49 (pages 51-66) | Problèmes de voisinage : Intervention divine, 2002, Elia Suleiman.
- n°46/47/48/49 (pages 145-173) | Compte cruel : Adieu, 2003, Arnaud des Pallières.
- n°57/58/59/60 (pages 145-169) | One+One, 1968, Jean-Luc Godard.
- n°61/62 (pages 65-85) | La jeune fille de l’eau, 2006, M.N. Shyamalan.
- n°63/64/65 (pages 71-93) | Los abrazos rotos (Étreintes brisées), 2009, Pedro Almodovar.
- n°66/67/68/69 (pages 25-28) | Éducation sentimentale : Breezy, 1973, Clint Eastwood.
- n°66/67/68/69 (pages 113-116) | The Rookies : Space Cowboys, 2000, Clint Eastwood.
- n°70/71 (pages 89-96) | Ce qui renaît : Jaffa, la mécanique de l’orange, 2009, Eyal Sivan.
- n°72/73 (pages 85-103) | Petit glossaire de L’art du cinéma.
- n°74/75/76 (pages 107-120) | L’œil du cyclone : Edvard Munch, 1974, Peter Watkins.
- n°79/80/81 (pages 141-148) | Dicken’s dream : Au-delà, 2010, Clint Eastwood.
- n°82/83 (pages 83-96) | La folle journée : Supergrave, 2007, Greg Mottola.
- n°84/85/86 (pages 27-40) | For ever Beethoven : Une femme mariée, 1964, J.-L. Godard ; Prénom Carmen, 1983, J.-L. Godard.
- n°87/88/89 (pages 41-55) | The Snows of Kilimanjaro, 1952, Henry King.
- n°91 (pages 93-100) | Héroïsme potentiel : J. Edgar, 2011, Clint Eastwood.
- n°92 (pages 71-80) | Let’s dance : Dancing in Jaffa, 2013, Hilla Medalia.