Elisabeth BOYER

Professeur de Lettres.

- n°1 (pages 1-14) | Mon cas, 1986, Manoel de Oliveira.
- n°3 (pages 2-15) | Rossellini et la choralité (1).
- n°4 (pages 14-18) | Rossellini et la choralité (2).
- n°5 (pages 9-12) | Le cinéma lui-même : The Massacre, 1912, D.W. Griffith.
- n°6 (pages 20-22) | Le visage d’Opanas : La Terre, 1930, Alexandre Dovjenko.
- n°7 (pages 11-15) | Quelle action ?
- n°9 (pages 16-29) | Aerograd, 1935, Alexandre Dovjenko.
- n°10 (pages 3-6) | Les gestes au cinéma.
- n°10 (pages 7-8) | Post-scriptum sur Aerograd d’Alexandre Dovjenko.
- n°10 (pages 9-16) | Ford, cinéaste du multiple : The Sun Shines Bright (Le soleil brille pour tout le monde), 1953, John Ford.
- n°11 (pages 14-20) | L’impureté : une question qui divise André Bazin.
- n°15 (pages 3-17) | La répétition : miracle plutôt que loi.
- n°18 (pages 11-21) | Eisenstein / Dovjenko.
- n°21/22/23 (pages 76-93) | Mon cas, 1986, Manoel de Oliveira.
- n°21/22/23 (pages 152-158) | Party, 1996, Manoel de Oliveira.
- n°24 (pages 49-58) | Khroustaliov, ma voiture !, 1998, Alexei Guerman.
- n°25/26 (pages 5-38) | La visibilité du sexuel dans l’art du cinéma : au delà de l’image, le sexe inattendu.
- n°29/30 (pages 8-22) | Le geste et le non-geste : le temps et nous.
- n°32/33/34 (pages 5-71) | La figure ouvrière : Trop tôt, trop tard, Tout va bien, Harlan County, Les temps modernes, Rosetta, The Big One et quelques autres…
- n°38 (pages 5-28) | Une Amérique approchable : Lone Star, 1996, John Sayles.
- n°39/40/41 (pages 5-8) | Contes.
- n°39/40/41 (pages 9-30) | Il était une fois… : Men with guns, 1997, John Sayles.
- n°39/40/41 (pages 31-40) | Du soleil pour les gueux, 2000, Alain Guiraudie.
- n°42/43/44/45 (pages 159-189) | Entretien avec Hugo Santiago.
- n°46/47/48/49 (pages 5-12) | Présents de pays.
- n°46/47/48/49 (pages 145-173) | Compte cruel : Adieu, 2003 Arnaud des Pallières.
- n°53/54 (pages 73-99) | Sortir de la mémoire-ténèbres : Drancy Avenir, 1996, Arnaud des Pallières.
- n°63/64/65 (pages 121-158) | L’étau et le peuple : Das Testament des Dr Mabuse, 1933, Fritz Lang ; Topaz (L’étau), 1969, Alfred Hitchcock.
- n°66/67/68/69 (pages 147-152) | Mère courage : Changeling, 2008, Clint Eastwood.
- n°66/67/68/69 (pages 153-159) | Apprentissages : Gran Torino, 2008, Clint Eastwood.
- n°70/71 (pages 53-80) | Workingman’s Death, 2005, Michael Glawogger.
- n°72/73 (pages 73-84) | Parler de deux films : Workingman’s Death, 2005, Michael Glawogger ; Enthousiasme, 1930, Dziga Vertov.
- n°72/73 (pages 85-103) | Petit glossaire de L’art du cinéma.
- n°77/78 (pages 87-103) | Le fantôme-musique… : Sandra, 1965, Luchino Visconti.
- n°79/80/81 (pages 43-56) | Double éloge des mathématiques et du cinéma : No Highway, 1951, Henry Koster.
- n°82/83 (pages 29-42) | Un conte de temps de guerre en noir et blanc : I Know Where I’m Going, 1945, Michael Powell.
- n°84/85/86 (pages 113-122) | Eloge de l’amour, 2001, J.-L. Godard.
- n°90 (pages 33-59) | Un présent sans Dieu : Black Coal, 2014, Diao Yi’nan.
- n°91 (pages 41-56) | Frères humains qui après nous vivez : Imitation Game, 2014, Morten Tyldum ; Agora, 2009, Alejandro Amenabar.
- n°92 (pages 93-110) | Si nous osons regarder le monde tel qu’il est... : Agora, 2009, Alejandro Amenabar.
- n°93 (pages 65-80) | Lumière et ombre, double visibilité : Shangai Express, 1932, Josef von Sternberg.
- n°93 (pages 95-110) | Bonheurs du collectif : Comment Yukong déplaça les montagnes (Autour du pétrole), 1972, Joris Ivens.